Le Musée Ciotaden
Rue Capitaine Badille - Rue Pebre

RUE CAPITAINE BADILLE - RUE PEBRE

La "rue Capitaine BADILLE": Ce Capitaine du 9ème Régiment d'Artillerie, né en 1866 d'une vieille famille maritime de La Ciotat, défendit courageusement les passages de la Meuse en 1914. Fait prisonnier dans la région de Sedan, il s'évada et voulut prendre la tête d'un mouvement insurrectionnel sur les arrières de l'ennemi. Repris, il fut aussitôt fusillé par les Allemands.

La rue s'appelait au XVIIème siècle: "rue du SOLEIL" à cause de l'enseigne d'une auberge: "le Logis du Soleil" qui y était installée au coin à droite, sur le quai, en regardant la mer. Cette auberge était assez fameuse pour loger les représentants du Gouverneur ou du Seigneur-Abbé de Saint Victor lors de leurs déplacements à La Ciotat.

Attenant à l'auberge, on trouvait le logis de François BRUNET, 2ème Consul en 1635, issu d'une famille de notables qui donna son nom à "la plaine Brunette" et au "puits de Brunet".

3, rue Pèbre                    5, rue Pèbre

La "rue PEBRE" s'ouvre dans la "rue GUEYMARD" et coupe la précédente. Les "PEBRE" étaient, depuis la première moitié du XVIème siècle, des maîtres "Botards ou Barillats" (des tonneliers), leurs maisons du XVIIème portent encore leurs "marques": au n°3, la date de 1672 sur la clé de voute avec les initiales P.P (Pierre Pebre) - au n°5, les initiales M.P sur l'imposte en fer forgé.. A l'angle avec "la rue FOUGASSE" existait un moulin à huile communal que l'on nommait "moulin de Pèbre".

Retour à l'index

 Retour Aux Célébrités Ciotadennes